Politique de publication

Les articles soumis aux Cahiers des sciences sociales doivent être des travaux originaux réalisées par les auteur·e·s eux-mêmes. En soumettant un article, l’auteur·e déclare que le texte n’a pas été préalablement publié en tout ou en partie dans la langue de l’article ou aucune autre langue.

Soumission

Les articles sont soumis à travers le système de soumission en ligne disponible à cahiers.cahresso.org/manuscrit. L’auteur·e reçoit un message automatique confirmant l’envoie du manuscrit. L’article doit être rédigé dans l’une des langues suivantes : créole haïtien, français, anglais, espagnol.

Évaluation

À la réception de l’article, le comité éditorial analyse les aspects de forme et considère la pertinence de l’article par rapport aux objectifs et la portée de la revue. À partir de ce point l’article est envoyé à deux ou trois lectrices ou lecteurs critiques externes choisi·e·s pour leur expertise sur la question traitée. Les articles seront évalués en double aveugle, simple aveugle ou ouvertement suivant les normes éthiques recommandées par le Committee on Publication Ethics (COPE). Les rapports d’évaluation seront envoyés à la direction de publication et à la coordination du numéro à travers le formulaire d’évaluation des articles (https://www.charesso.org/rapport-evaluation-article/). La décision éditoriale finale est basée sur les recommandations des évaluatrices et évaluateurs.

Politique linguistique

La revue publie des articles en français, créole haïtien, anglais et espagnol. Les auteur·e·s sont prié·e·s de garantir la qualité linguistique de leurs textes. La revue encourage la rédaction inclusive.

Responsabilités éthiques des auteur.e.s

Le manuscrit soumis aux Cahiers des sciences sociales ne doit pas être soumis simultanément à une autre revue.

Tout article soumis à la revue doit être original et ne doit pas avoir été publié partiellement ou intégralement ailleurs sous aucune forme ou langue. La revue peut toutefois accepter de publier simultanément ou secondairement un article remarquable pour le rendre accessible aux publics de la revue.

Les résultats de recherche doivent être présentés clairement, honnêtement et sans fabrication, falsification ou manipulation inappropriée des données. Les auteur·e·s doivent adhérer à des règles éthiques dans sa discipline l’acquisition, la sélection et le traitement des données.

L’auteur·e doit s’assurer que le texte ne contient pas de plagiat (appropriation malhonnête d’œuvres ou de fragments d’œuvres d’autrui) ou d’auto-plagiat (reprise de ses idées, œuvres ou fragments d’œuvres sans en indiquer la référence de manière appropriée).

Les auteur·e·s doivent éviter le “découpage” ou salami-publishing. En d’autres termes, une seule étude ne doit pas être découpée en plusieurs fragments pour augmenter le nombre d’articles et être soumise à diverses revues ou aux Cahiers des sciences sociales au fil du temps.

L’auteur·e doit suivre rigoureusement et adhérer à l’esprit éthique à la base des normes de citations et de référencement. Se référer aux normes adoptées par les Cahiers des sciences sociales.

L’auteur·e doit s’assurer que les principes de déontologie et de conduite professionnelle ont été suivis. Elle/il garantit l’objectivité et la transparence de sa recherche.

Les auteur·e·s doivent inclure une note sur les sources de financement, les conflits d’intérêts potentiels (financiers ou non financiers), le consentement éclairé si la recherche impliquait participants, et une déclaration sur le bien-être des animaux si la recherche impliquait des animaux.

En cas de soupçon de mauvaise conduite ou de fraude présumée, le Comité éditorial des Cahiers des sciences ou l’éditeur de la revue mèneront une enquête conformément aux directives du COPE.

Scroll to Top